Forum Heroes' Chronicles


Nous sommes actuellement le Dim 25 Sep, 2022 19:33

Heures au format UTC + 1 heure





Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 34 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: Dim 19 Juil, 2009 18:28 
Hors-ligne
Charogneur de niveaux 42
Avatar de l’utilisateur
 Site Internet  Profil

Inscrit le: Mer 24 Nov, 2004 19:06
Messages: 8891
Localisation: joue à la balle
Il est vrai que je trouve ces insinuations sur les lacets fort déplacées (un peu comme l'étaient les lacets)

_________________
°
*͌l* ̴ı̴̴ ͡|̲̲̲͡͡͡ ̲▫̲͡ ̲̲̲͡͡π̲̲͡͡ ̲̲͡▫̲̲͡͡ ̲| ̴ı̴ *͌l*


Haut
 

 Sujet du message:
MessagePublié: Dim 19 Juil, 2009 19:40 
Hors-ligne
Inquisiteur sénile et gâteux
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscrit le: Jeu 16 Mars, 2006 11:49
Messages: 1073
Je n'y peux rien... Il ne m'a pas été donné de prendre des photos de la ficelle...


Sire

_________________
Au jeu d'échec, les fous sont les plus près du Roi.


Haut
 

 Sujet du message:
MessagePublié: Sam 01 Août, 2009 20:06 
Hors-ligne
Inquisiteur sénile et gâteux
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscrit le: Jeu 16 Mars, 2006 11:49
Messages: 1073
Et voilà… Je laisse traîner, et ensuite j’oublie…


L’après midi passa gentiment. Nous bûmes quelque alcool frelaté et discutaillâmes avec certains des gueux et gueuses présents.

Dans un ordre divers, il nous fut donné de voir les Sieurs Amon et Voltaire, mais le Dieu du soleil et le célèbre philosophe ne restèrent pas plus d’une petite heure en notre charmante compagnie. Il préférèrent nous quitter pour rejoindre un lieu de luxure et de débauche.

Vînt aussi Dame Kiz qui, de sa démarche lancinante redonna en quelques secondes le sourire à l’hideux tauren. C’était amusant de constater quels effets la Dame callipyge avait sur cet hordeux de bas étage.

Bien sûr, Dame Soyinka puis son époux vinrent nous rejoindre, ce qui provoqua une légère hystérie du côté éliréen.

Le nabot, chef des KGB, vînt aussi à cette menue gueuserie. Il était amusant de le voir. C’était la seconde fois dans ma longue vie qu’il me fut donné de voir personne si petite. C’était aussi la seconde fois que je le voyais de ma longue vie…

La déesse du soleil nous rejoignit aussi au cours de l’après midi.

Et pour finir, je citerais le vil Arrak, cet être abject, ce soi-disant défenseur inconditionnel de l’Alliance… Bref, cet ancien Némésis au nom guttural parvint à déjouer notre vigilance et à nous rejoindre dans le parc.
Il n’avait pas changé depuis le dernière fois. Le même sourire carnassier et traitre illuminait son visage. Le mensonge et la tromperie suintait de sa peau au moins autant que Dame Elyra éclaire la foule de sa simple présence.
C’est donc avec plaisir que nous accueillîmes cet hordeux d’un autre âge avec le sourire.

A présent ma mémoire me fait défaut. Nous partîmes à une heure indéterminée pour rejoindre le lieu du restaurant, à savoir le Flams du Chatelet. Pour ce faire, nous empruntâmes un moyen de communication moderne au travers d’un boyau parisien et débouchâmes en plein centre de la capitale.
Nous nous frayâmes péniblement un chemin au travers de la populace. La milice locale nous regardait d’un œil étrange. Il faut bien avouer que Arrak traînait toujours avec nous. Quel dommage que cette dernière ne l’ai pas embarquée pour l’île de la cité… Ca m’apprendra à ne pas emporter de bakchich lorsque je sors…

Bref, nous nous frayâmes un passage parmi cette fange qu’est cette vermine parisienne et trouvâmes ce Flams, que d’aucuns appellent un restaurant. Nous nous y engouffrâmes et fûmes conduits dans la cave.
Et oui… Nous, Sire, grand parmi les petits, étions réduits à dîner dans une cave. Il est vrai que ce lieu, choisi par le noble DA, n’eut pas manqué de charme si nous avions été seuls. Mais voilà… Nous étions entouré par des dépendants, des toxicomanes du jeu, à savoir par une longue table de hordeux d’une gueuserie nommée WoW et de l’autre côté une petite table d’allianceux du même jeu.

Chacun chercha à éprouver, par la voix, la puissance de sa faction, mais c’était sans compter la présence de Grom dans nos rangs. Ce dernier, d’un seul vagissement… hurlement… vocifération… Enfin, d’un seul cri, réduisait à chaque fois l’assistance des deux tablées mitoyennes à ce qu’elles étaient réellement : un ramassis de déjections infantiles.
Bien entendu, d’autres gueux de base de notre tablées participèrent aussi à ces cris libérateurs. Soyez assurés que le vieux Sire ne participa aucunement à cette débauche de gémissements d’un autre âge. A croire que toute notre table n’était plus composée que de trolls… Pauvre de nous…


La suite plus tard…


Sire

_________________
Au jeu d'échec, les fous sont les plus près du Roi.


Haut
 

 Sujet du message:
MessagePublié: Jeu 06 Août, 2009 13:54 
Hors-ligne
Héros Important
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscrit le: Mer 11 Mai, 2005 16:51
Messages: 154
Localisation: D'ici et d'ailleurs ...
Après les sornettes du vieux Sire, il m’est donné de par ma plume et ses touches de conter ce que Tealy a vu.

Sonnez le glas et flétrissez les pâquerettes, il est là, elle aussi, parmi nous.

Las, difficile est la vie pour un vieux barbu barbant blanchi par les âges. Et ses babillements débonnaires ne flétriront pas la fine fleur de la jeunesse assemblée sous les arcades mythiques du lieu de plaisirs dans lequel tous nous étions rassemblés.

Des murs de pierre, des voutes supportées par de solides piliers, des arcades massives et trois longues tablées : la tablée de droite la Horde. La tablée de gauche l’Alliance. Et la tablée du milieu, ce fut notre diversité, les HCiens les moins nombreux, mais les plus bruyants.

Nous avions tous grand faim, et attendions à grands coups de braillades que vienne notre dû. D’autant plus que ces pestiférés d’allianceux, de l’autre côté, étaient servis avant nous. Ce ne fut pas facile de résister à la tentation d’aller leur soutirer leur manger, il fallu, pour survivre, commencer à manger la nappe, pale copie des beignets de crevettes chinois.

Heureusement pour notre radeau est apparu, comme par magie A BOIRE fut le cri qui s’éleva de la tablée. De la pisse d’âne, de l’eau, du riesling coupé à l’eau, et du jus d’eau fruité furent-nous heureux d’en remplir nos verres. Et ceux sis à mes côtés seront soucieux de me remercier d’avoir pu, grâce à mon subterfuge bu de tout ceci mélangé dans le grand broc de ce qui ne s’appelait plus que flotasse.
Apparu très rapidement les grandes plaques de manger, non sans qu’entre temps nous ayons pu brailler, histoire de montrer c’est qui les plus fort.

La foire d’empoigne a une histoire très particulière : ici aussi ce fut très particulier : munie d’un couteau pour couper et d’une fourchette pour défendre mes possessions nourricières, une vingtaine de tournées s’ensuivirent, aussi diverses que brèves. Le monument dans lequel nous étions ajoutait une dimension historique à la bataille qui se menait.

- le lieu historique
- la nourriture
- la boisson à flots
- les braillements multipliés par les échos
- et il reste ?

Les histrions !


Ah, on était beau, nous autres, tous des gueux de bas étage, hein Sire, sans même une belle elfette Youpienne pour remonter tout ça d’un niveau de civilité.
Des trolls, des undeads, quelques humains, un gnome, un nain ( ?) de loin, et d’autres races alentours. Il fallu secouer, donner quelques coups de dents, voir même griffer, histoire d’éveiller des passions, conter des historiettes et autres devinettes, puis enjamber, parcourir et s’installer dans d’autres coins de la tablée pour discutailler.

Ainsi fut la soirée !

Après le dessert, ma personne se laissa aller à digérer et donna un coup d’œil dans le dehors qui était devenu nuit, puis allongea l’oreille en direction de manifestations aussi sonores que festives. Mes jambes naturellement marchèrent, comme c’est l’usage pour des jambes, vers le lieu ciblé : des musiciens qui faisaient de la musique tiraient des sons de leur instrument. Une foultitude les suivait. Une foultitude habillée légèrement. Une foultitude d’hommes à vrai dire. C’était rigolo tout plein et tous se tenaient par la main. Avec un comparse nous décidâmes de bouger 10 minutes nos jambes jusqu’à Jolibourg, un centre avec des gros tuyaux, comme dans Mario. Là il n’y avait pas de plombier, mais tout était illuminé, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre buvaient de la bière en se tenant par la main et en se pinçant les fesses.
Mon comparse était hystérique : il ne voyait que d’un œil et me tenait par l’épaule pour que je le guide. Son fou rire l’accompagnait, une espèce de gloussement retenu et chaque couple dépassé le secouait de tremblements en tous sens. On aurait dit un Sire Parkinsonien.
De retour à l’auberge, nous étions attendus fiévreusement. Certains de notre tablée marchaient bizarrement, d’autres s’impatientaient de notre escapade. On nous a même cherché dans un établissement où les hommes étaient habillés tout en cuir. Et non, ce n’étaient pas des rockeurs.

Et là, ce fut le chemin de Malgr. On a marché, marché, slalomé entre les voitures, perdus de vue, arrêtés au détour d’un trottoir, certains avec leur valise ont joué au funambule le long de la Seine, d’autres ont servi de béquilles, et d’autres d’accompagnateurs de jeunes autistes. Il a très bien fait son travail, nous sommes tous arrivés, avec tous nos morceaux, sur les quais.

Les moins bourrés assis sur le parapet, les plus bourrés à même le sol. En toile de fond, derrière nous, Notre-Dame, lumineuse, nous regardait deviser. Il faisait doux, le sol était dur et quelqu’un à côté de nous jouait de la guitare. Un truc con mais on s’en moquait, c’est toujours bien de jouer de la guitare !

Ce fut ce qu’on appelle, une bonne soirée, une mémosoirum !


Allez cher et vieux Sire, je ne vous laisse pas faire le meuble d’ornement. A vous la suite !


Haut
 

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 34 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  
Design By Poker Bandits     
Updated By Kieron Thwaites (Ron2K)  
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr