Forum Heroes' Chronicles


Nous sommes actuellement le Sam 23 Sep, 2017 15:42

Heures au format UTC + 1 heure





Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [21-11-07] Quête de Nic Holahulo : RP
MessagePublié: Mer 21 Nov, 2007 21:45 
Hors-ligne
Héros Administrateur !
Avatar de l’utilisateur
 Profil

Inscrit le: Ven 09 Juil, 2004 11:15
Messages: 6442
Le soleil. Le sable chaud. Les palmiers. L’eau d’un bleu parfait. Sur l’île paradisiaque, perdue au milieu de l’océan, une famille paressait en paix depuis des années. Depuis des siècles, à vrai dire. Le père, la mère et le fils. Les derniers représentants d’une très ancienne espèce. Une espèce littéralement vieille comme le monde. Une espèce appartenant aux légendes. Une espèce crainte et respectée. Une espèce dotée d’une puissance colossale et d’une intelligence hors du commun. Une espèce capable de voler. Une espèce capable de souffler la mort et la ruine. Sur cette île vivaient les trois derniers dragons du Lorndor.

Feupholey, le père, descendait des prestigieux dragons de feu. Ses écailles rouges brillaient telles des flammes sous le soleil brûlant. D’un tempérament ardent et passionné, sa fureur pouvait décimer un royaume entier, et il l’avait déjà fait par le passé. Prompt à se courroucer, il ne se calmait que dans la destruction.

Seule sa femme, Glasson, issue de la lignée des dragons de glace, parvenait à tempérer l’humeur de Feupholey. Froide, calculatrice et d’un flegme surnaturel, son esprit insondable et sa force de persuasion faisaient d’elle un ennemi redoutable. Une aura de froid émanait d’elle en permanence, la protégeant de la chaleur ambiante. De temps en temps, lorsque la température devenait insupportable, elle plongeait dans les abysses glaciales de l’océan pour s’y ressourcer.

Leur fils, Gazhon, âgé seulement de seize siècles, passait son temps à se prélasser en écoutant le bruit des vagues (ce qu’il appelait le flot) et à fumer des palmiers. Cette habitude lui donnait une haleine réellement terrifiante, et son souffle, même si le jeune dragon n’avait jamais eu l’occasion de l’utiliser sur d’autres créatures, promettait d’être une arme de destruction massive. D’un caractère assez peu énergique, sa principale occupation consistait à contredire ses parents, quel que soit le sujet abordé, puis, après la dispute qui s’ensuivait invariablement, à se réfugier dans un coin de l’île pour y déraciner un palmier et le fumer tranquillement.

Un soir, après une altercation particulièrement virulente avec son fils, Feupholey, ivre de rage, incinéra tous les palmiers de l’île. N’ayant plus rien à fumer, Gazhon décida de fuguer. Lorsque ses parents furent endormis, il plongea dans l’océan et commença à nager. Après plusieurs jours de voyage, il parvint enfin en vue d’une terre, qui semblait s’étendre à perte de vue, et décida de l’explorer. Son besoin de fumer se faisait réellement pressant. Ne trouvant aucun palmier, il décida d’essayer un arbre d’un genre qu’il n’avait jamais vu auparavant. Il en essaya en réalité plusieurs. Tout un bois disparut en une nuit, consumé par le jeune dragon. L’atmosphère devint brumeuse et malodorante dans un rayon de plusieurs lieues.

Le lendemain, Gazhon fut réveillé par une créature qui semblait fort mécontente. Elle criait et gesticulait. Le dragon se rendit compte qu’il comprenait ce qu’elle disait.

- C’est un désastre ! Tout un bois détruit comme ça ! C’est une catastrophe pour l’écosystème ! Toutes ces espèces dont l’habitat a été ravagé ! Sans parler de l’oxygène…
- Qui es-tu, petite créature ? interrogea Gazhon d’une voix traînante, plus intrigué qu’énervé par ce réveil désagréable.
- Eh, mais, euh, tu parles ? demanda l’étrange personnage.
- Non non, je fais des bruits au hasard et ça devient des phrases, répondit Gazhon.
- Hum, ma question était stupide, admit l’importun.
- Oui, renchérit le dragon.
- Eh bien, euh, je suis un elfe, reprit la créature. On m’appelle Holahulo. Nic Holahulo.
- Et pourquoi cries-tu si fort dès le matin ? questionna Gazhon.
- Euh, on est en fin d’après-midi, en fait, risqua Nic Holahulo. Mais je suis en colère parce que tu viens de réduire en cendres une petite forêt. La faune et la flore d’un écosystème entier ont été détruits. C’est une grave perte pour la nature.
- Ouep, reconnut Gazhon. Mais c’est de la bonne, ces arbres-là. Je vais m’en refaire un petit, je pense.
- Ah non ! explosa l’elfe. Je te l’interdis ! Ce massacre doit cesser !
- Tu sais, annonça le jeune dragon, si j’avais pas la flemme, je te casserais en deux d’une seule patte.
- Nous nous reverrons, dit Nic tout en s’éloignant. Ce crime ne restera pas impuni.

Pendant ce temps, sur leur île, Feupholey et Glasson, tendrement enlacés, profitaient de l’absence de leur fils.

- Tu avais raison, admit Feupholey. C’était une bonne idée de brûler tous les palmiers de l’île.
- Oui, ça nous donne un peu de temps pour être tranquilles, renchérit Glasson. Et ça va faire voyager un peu Gazhon. Il était temps qu’il voie du pays.
- Et de rencontrer d’autres espèces, dit pensivement Feupholey. J’espère qu’il saura s’amuser…
- Au fait, reprit Glasson, tu te souviens de la prophétie ? Celle que j’avais envoyée en rêve à un illuminé, il y a vingt ou trente siècles…
- Celle qui parlait du Pacte Écho-Logique ? demanda Feupholey.
- Oui, celle qui annonçait la fin du monde si les dragons n’étaient pas exterminés, répondit Glasson. Eh bien je crois que le temps est venu pour que cette prophétie se réalise. Bon anniversaire, mon amour.
- Oh, tu y as pensé ! s’exclama Feupholey.
- Bien sûr, tu as exactement cent siècles cette année, dit Glasson. Pour fêter ça, je t’offre des centaines de prétendus héros pour jouer avec. Et tu n’auras même pas besoin d’aller les chercher. Ils viendront ici d’eux-mêmes.
- C’est un magnifique cadeau, mon amour, la remercia Feupholey. J’en partagerai peut-être quelques-uns avec toi…

Plusieurs jours plus tard, alors que Gazhon était rentré sur l’île de ses parents, Nic Holahulo, ignorant tout de la manipulation dont il était victime, se dirigeait vers le siège de la Gazette du Lorndor. Alainglandu, la rédactrice en chef, le vit arriver de loin. Elle donna aussitôt l’alarme.

- Tous aux abris ! cria-t-elle. Code alerte niveau un ! Je répète : alerte niveau un ! Planquez-vous et ne faites pas de bruit !
- Quoi ? hurla un des rédacteurs. Encore lui ! C’est la cinquième fois cette semaine !
- Ouai, renchérit un autre, déjà caché sous son bureau. Il nous empêche de faire notre boulot ! C’est une vraie plaie !
- Y en a marre, ajouta un troisième depuis un placard. Il va encore nous demander de publier sa prophétie et nous parler de sa croisade écologique…
- Et à chaque fois il nous tient la jambe pendant cinq ou six heures, c’est comme si… commença une rédactrice.
- Bonjour tout le monde ! l’interrompit joyeusement Nic Holahulo. Pas la peine de vous cacher, je sais que vous êtes là…
- Tiens, bonjour, le salua Alainglandu en annulant son sort d’invisibilité tandis que les rédacteurs se révélaient en gémissant.
- Ça faisait un bail, hein ? lança gaiement Nic.
- Oh oui, au moins vingt-quatre heures, marmonna l’un des rédacteurs.
- Cette fois ça y est, annonça Nic. La prophétie a commencé à se réaliser.
- Sans déconner, grogna le rédacteur grincheux. C’est quoi cette fois ? Le réchauffement ? Les gnolls en voie de disparition ? La raréfaction des ressources naturelles ? Les gaz à effet de cerf ?
- Un bois entier est parti en fumée ! expliqua Nic avec empressement. Toute une forêt en une seule nuit ! Et ça risque de continuer si on ne fait rien. L’heure de la prophétie a sonné !
- C’est quoi, cette histoire de prophétie ? demanda un stagiaire (qui ne travaillait à la Gazette que depuis quelques heures), avant que quiconque ait eu le temps de l’en empêcher.

Un vent de désespoir et de résignation parcourut le local. Les rédacteurs, en sachant ce qui allait inévitablement suivre, se couvrirent le visage avec leurs mains. Certains tombèrent à genou, prostrés. Des gémissements se firent entendre.

- Eh bien, dit Nic Holahulo en prenant une grande inspiration, voici la prophétie :
Trois Anneaux pour les Fléaux de la Nature qui menacent de s'abattre sur le monde,
Sept pour les Démons et les Lycanthropes, sombres et effrayantes créatures du Malin,
Neuf pour les Humains, Elfes, Nains, Gnomes, Orcs, Taurens, Trolls, Morts-vivants et Gobelins,
Un pour le majestueux océan, Seigneur des abysses, des flots et de l'onde,
Au pays des légendes où s'entendent les échos du passé.
Un Anneau où les gouverner tous. Un Anneau qu'il faut atteindre.
Un Anneau où les amener tous, et, dans la Lumière, les contraindre.
Au pays des légendes où s'entendent les échos du passé.

Cette prophétie a été annoncée par l’un de mes ancêtres, après un rêve prémonitoire qu’il a fait. Ensuite, elle a été transmise de génération en génération. C’est ma mère, Ouchoya, qui me l’a révélée. Cette prophétie s’appelle le Pacte Écho-Logique . Elle parle de la venue d’un messie, lorsque la nature sera menacée. Elle dit que ce messie guidera les peuples du Lorndor vers une solution pour sauver le monde. Si chacun fait des efforts, la nature ne s’en portera que mieux. Par exemple, il faut éviter de prendre sa monture quand on peut l’éviter, parce que chaque monture produit des gaz qui provoquent le réchauffement de l’air. Il ne faut pas jeter ses armes usagées par terre, parce qu’elles mettent du temps à se dégrader naturellement : il vaut mieux les recycler chez un forgeron. Lorsque l’on quitte sa maison, il faut éteindre le feu pour ne pas gaspiller d’énergie. Tels sont les préceptes énoncés par la prophétie. Mais elle parle aussi d’une menace encore plus grave qui s’abattra sur le Lorndor si personne ne fait rien l’arrêter.

Voyant que toute l’assistance s’était assoupie, y compris le stagiaire qui pourtant entendait l’histoire de la prophétie pour la première fois, Nic Holahulo se dit que le moment était bien choisi pour l’effet d’annonce qu’il avait soigneusement préparé :

- Et je pense que cette terrible menace est constituée par le dragon que j’ai rencontré aujourd’hui.

Certains tombèrent de leur chaise. D’autres se réveillèrent en sursaut. Plusieurs hurlèrent. Mais le professionnalisme prit vite le dessus. Saisissant leurs carnets, les rédacteurs bondirent et encerclèrent Nic en le bombardant de questions. Un dragon ! Ça, c’était une nouvelle ! La nouvelle du millénaire ! On avait pas vu de dragons depuis un temps immémorial : le journaliste qui pourrait en interroger un entrerait dans la légende. Nic Holahulo raconta donc son histoire en intégralité, fournissant tous les détails aux rédacteurs avides. Il les conduisit ensuite à l’endroit dévasté où il avait rencontré Gazhon, tout en commentant abondamment l’événement et la façon dont cela confirmait ce qu’il avait toujours su : il était le messie. D’après lui, pour éviter que toutes les forêts du monde ne partent en fumée, il fallait détruire les trois dragons. Et c’était lui, Nic Holahulo, qui permettrait aux héros d’accéder au repaire des Fléaux de la Nature pour sauver le monde.

- J’aimerais quand même bien le voir, ce prétendu dragon, dit l’un des rédacteurs, qui restait sceptique.

Aussitôt, le corps de Nic Holahulo, à sa grande surprise, fut entouré d’un halo multicolore. Il sut instinctivement que c’était le mot « dragon », qui, prononcé en sa présence et en cet endroit précis, avait déclenché le phénomène. En une fraction de seconde, le journaliste sceptique disparut, ne laissant rien derrière lui.

Au même instant, sur une île en forme d’anneau, ce journaliste devint nettement moins sceptique quand, reprenant ses esprits après sa téléportation, il fut mis en présence de trois dragons bien réels et bien vivants.

- Bon anniversaire, mon bien-aimé, dit Glasson à Feupholey en contemplant le rédacteur qui tremblait et bredouillait. Tu peux souffler ta première bougie…

Image

RP écrit par Gerateur
Images par ZigEnfruke

_________________
Image
Image
[HC] Analyse de logs d'actions récentes
[blog] Dablog.fr, sur la création d'un jeu par navigateur


Haut
 

Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group  
Design By Poker Bandits     
Updated By Kieron Thwaites (Ron2K)  
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr